Brosse moi, peigne moi, et je dévoilerai mon éclat !

samedi, mars 07, 2015

Cette semaine j'ai envie de vous parler des différentes brosses et peignes que je possède, et vous apporter des informations sur chacun d'entre eux !


Le peigne en corne 


Avant toute chose, il faut savoir que l'animal n'est pas tué pour sa corne, j'ai acheté le mien lors du salon Primevère 2015 à Lyon, et la personne s'occupant du stand me l'a bien confirmé.

La corne est composée de même composition moléculaire que nos cheveux, c'est à dire de la kératine, et il est utilisé depuis la nuit des temps par les femmes pour peigner leur chevelure. Rien d'étonnant, lors de son utilisation, on sent qu'il est très doux au contact des cheveux, comme s'il ne faisait qu'un avec la fibre capillaire. 

Le peigne en corne présente de nombreux avantages, il est respectueux envers notre chevelure (il n'arrache pas et par conséquent, il ne crée pas de fourches, à condition d'avoir des gestes doux et d'enlever les nœuds les plus coriaces à l'aide des doigts !), il lisse les cheveux, leurs rendant brillance et douceur, enfin, il est anti-statique ! Et je le confirme par expérience personnelle.

Ce peigne, c'est mon petit chouchou ! Je pense qu'il est adapté à la majorité des cheveux, (sauf peut être aux cheveux très bouclés et crépus). Je n'aime pas "classer" les cheveux par catégories, je pense que chaque femme doit découvrir les besoins de sa chevelure et prendre le peigne (ou la brosse) avec lequel elle se sent le mieux.

Pour entretenir votre peigne qui est au passage très solide, vous pouvez de temps en temps le huiler avec l'huile végétale de votre choix, et masser quelques minutes la corne. Puis vous le rincez sous l'eau froide avec un peu de savon. Il retrouvera éclat et douceur.

Il existe un large éventail de tailles et de formes, il faut savoir que chaque peigne est unique, puisque la corne utilisée est à chaque fois différente et demande de nombreuses heures de travail. De plus, ils sont parfaitement abordables et demeureront très longtemps à vos côtés.

Vous pouvez vous procurer un peigne en corne de bonne qualité, sur le site Peigne en corne, le mien vient de cette petite entreprise.

Le peigne en bois


Ce peigne est à mes côtés depuis longtemps, il est de la marque TEK et est fabriqué à partir de bois de frêne. Il permet un démêlage en douceur et sans casser la fibre capillaire. Il possède des dents larges et enlève les plus gros nœuds. J'ai remarqué en revanche qu'il n'est pas anti statique et en cette période de froid, des cheveux qui manquent d'hydratation seront peut-être électrique après son passage. Il est particulièrement adapté pour les cheveux les plus difficiles et les plus sensibles aux nœuds.

Il est agréable lors de son utilisation sur les racines, car les picots en bois "massent" le cuir chevelu. 
Il est très solide et il n'a aucune marque d'usure même après plusieurs années d'utilisation.
C'est une bonne alternative pour les personnes qui ne sont pas attirés par les peignes en cornes.

Il existe plusieurs modèles, plusieurs tailles et plusieurs couleurs dans la gamme TEK, 

Pour l'entretien rien de très compliqué, un peu de savon et de l'eau, et vous enlevez la totalité des poussières et du sébum. Après l'avoir essuyé soigneusement, laisser le sécher tranquillement.

La gamme de peigne TEK est fréquemment disponible en magasin bio.

La brosse en poil de sanglier


Adoptée par ma maman, elle lisse ses cheveux à merveille, et c'est son but .

J'ai acheté cette brosse également à l'occasion du salon primevère 2015, nous hésitions sur la brosse en poil de sanglier et celle en soie végétale. Elles ont toutes les deux les même propriétés pour les cheveux, et c'est une bonne chose de penser aux personnes qui n'achètent pas de produit issus d'animaux, la brosse en soie est donc faite pour vous !

Elle a donc pour objectif de rendre toute la brillance de vos cheveux car elle lisse merveilleusement bien la fibre capillaire. A première vue et au toucher, les poils sont forts durs, on pourrait même penser que ce soit agressif mais finalement pas du tout, ça glisse sur les cheveux.

Et puisqu'elle est très glissante, elle permet de répandre le sébum du cuir chevelu le long des longueurs et ainsi leur procurer leur soin nourrissant naturel. Pour les cuirs chevelus gras qui souhaitent espacer les shampoings, cette brosse sera votre meilleure alliée, en alternant shampoings secs et moussants, c'est parfait ! Elle s'utilise sur cheveux secs. Malgré tout je ne pense pas qu'elle soit adaptée à la totalité des chevelures, comme par exemple les cheveux très bouclés, ou même la mienne. Je l'ai testée sur mes racines qui sont très lisses (mais les longueurs ondulées) et j'ai tout de suite vu une différence au niveau des frisottis, disciplinés sous le passage de la brosse.

Pour l'entretien, un peu d'eau et de savon est suffisant lorsqu'un petit lavage s'impose, selon les conseils de la vendeuse du salon. 

Les brosses en poils de sangliers sont facilement trouvables, par exemple sur Ecocentric, Etre Nature.
Les prix varient énormément n'hésitez pas à faire quelques comparatifs. Je ne peux que vous conseiller d'éviter les brosses en poils de sangliers vendus en grande surface qui sont souvent des brosses de mauvaise qualité ou même contrefaites. 

La brosse en bois de bambou


Achetée il y a déjà quelques années en arrière dans une boutique Nature & Découverte, je recherchais à ce moment là ma première brosse naturelle. Fabriquée à partir de bois de bambou, ses picots procurent un massage du cuir chevelu qui est très agréable. Elle a des propriétés anti statique et régule la production du sébum grâce aux mouvements sur le cuir chevelu.

C'est en revanche la brosse que j'utilise le moins car elle ne convient pas à mon type de cheveux, c'est à dire qu'elle n'enlève pas les nœuds, elle reste "bloquée" dans mes cheveux. Mais je ne pense pas que ce soit son but, elle est probablement destinée aux cheveux lisses qui recherchent au passage le bénéfice d'un massage. Ma maman l'utilise elle sans problème, elle a des cheveux très lisse , aussi longs que les miens et noirs ébènes (oui, c'est Pocahontas ma maman vous l'avez deviné !)
Les picots sont de bonnes qualités, ils se ne fendent pas et par conséquent n'arrachent pas les cheveux, contrairement à certaines brosses vendues dans les grandes surfaces. 

Pour l'entretien, toujours un peu de savon et de l'eau froide, ainsi, vous pourrez enlever les petites poussières et le sébum. Assurez vous de bien sécher la brosse manuellement et non pas la laisser sur un radiateur par exemple. 

Elle est toujours disponible sur le site Nature & Découverte, sur cette page

Hum hum !
Je ne peux que vous conseillez de privilégier des brosses et des peignes d'origine naturelle, que ce soit en bois, en corne, en soie végétale... Et de fuir les accessoires vendus en grandes surfaces. Je pense que vous payerez le prix fort pour une qualité qui laisse à désirée. J'ai encore quelques brosses de ce type chez moi, et rien que le bruit qu'elles créent sur les cheveux lors du brossage me font serrer les dents. Ça arrache pas mal de cheveux et il y a juste à baisser les yeux vers le sol pour s'en rendre compte. 

Pour les adeptes du brushings, la brosse en poils de sangliers ou le peigne en corne sont faites pour vous !  

Petit Bonus 

Je vous présente mes cheveux à mes débuts du naturel, en 2012. Je venais juste de les coiffer, voici ce que ça donnait à l'époque. Et aujourd'hui, avec un peignage à l'aide de mon favoris, le peigne en corne.
Avant/Après. Désolé pour le bazar derrière !

Et vous, qu'utilisez vous pour vous brosser les cheveux ? Avez vous un accessoire à me faire découvrir ? 

You Might Also Like

5 commentaires

  1. Je n'utilise presque plus mes brosses en bambou et en poils de sanglier, d'ailleurs depuis quelques temps je n'ai même presque plus besoin de me brosser les cheveux ; ils ont une texture parfaite et s'emmêlent presque pas, je les démêle juste aux doigts après le lavage avec la crème lactée puis j'enlève doucement les derniers noeuds au peigne en bois et c'est tout. Après les quelques noeuds que j'ai les jours suivants c'est dans la nuque très souvent et je les enlève avec les doigts. Par contre mon peigne en bois c'était de la daube et il s'est pété y a pas longtemps, il me reste plus que les pics (et encore j'en ai perdu un ou deux) alors je vais pas tarder à acheter un peigne en corne :-)

    Bisous!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. PS : t'es qu'une nargueuse avec tes cheveux trop beaux et trop longs!

      Supprimer
    2. Oh et bien tu as bien de la chance, les nœuds c'est quotidien pour moi, d'ailleurs ça sera sans doute l'objet d'un nouvel article. Je t'envie du coup ^^ Oui le peigne en corne franchement je pense qu'il est indétrônable, en plus d'être naturel, il est doux, enlève l'électricité statique ... Il est parfait !

      Supprimer
  2. Contente de lire que je ne suis pas la seule à ne pas m'en sortir avec les brosses à picots en bois... Comme toi, j'ai essayé (et de nombreuses fois), et comme toi la brosse reste tout simplement crochée dans ma chevelure. Si je tire vers le bas, j'arrache des poignées de cheveux ! Je pense qu'en effet, c'est plutôt le genre de brosse pour cheveux très lisses.
    Ma brosse en poils de sanglier me convient parfaitement aussi !

    Sinon, ton évolution depuis ton passage au naturel est remarquable ! Le henné a vraiment fait des miracles, et j'imagine qu'il n'est pas le seul. Très belle chevelure !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou ! Oui la brosse à picots reste bloqué dans mes cheveux impossible de descendre, je vois que je ne suis pas la seule à faire ce constat :) Merci pour ton compliment, en effet mes cheveux se sont lissés au fil du temps et le henné a sans doute sa part de responsabilité, quand je vois ma photo avant après je ne regrette pas mon choix vers le naturel :) A bientôt !

      Supprimer