Test du henné de Shiraz Rouge intense

dimanche, janvier 25, 2015


Aujourd'hui, je vais vous parler du henné de la marque Shiraz, c'est une première pour moi.

D'ordinaire, j'utilise toujours mon henné favori : Le henné du Yemen !
Depuis plus d'un an maintenant, je souhaitais donner de l'éclat à ma chevelure brune, un éclat rougeoyant. Je me suis donc tournée naturellement vers la coloration végétale qui donne de sublime reflet rouge/grenat.
Après plusieurs essais avec différents hennés, c'est celui du Yemen qui m'a le plus convaincue, il se rince très bien et pour cause : Il est BAQ.
La mention BAQ signifie "Body Art Quality", un henné de grande qualité, tamisé plusieurs fois pour donner une poudre ultra fine.

Mais aujourd'hui, j'ai décidé de faire un petit écart à mon henné habituel, je suis tombée par hasard sur ce pot dans une boutique biologique, et après tout, pourquoi pas ?

Composition et design :

Ingrédients (INCI)Lawsonia alba powder, haematoxylon campechianum powder, capsicum annuuum fruit powder*.
(*) Biologique.

Au premier coup d’œil, on constate aucun ajout de sel métallique, ils sont parfois ajoutés dans les hennés "rouges" afin d'accentuer la couleur.
Pour détecter la présence de ce dernier, il se fait appelé comme ceci : "Sodium picramate".
Ils sont à éviter absolument, car les sels métalliques sont incompatibles avec les colorations chimiques ou autres processus chimiques.

Donc, nous avons majoritairement du henné, puis de la poudre de bois de campêche, ainsi que de la poudre de piment.
La mention "BAQ" n'est nullement indiquée, mais lors du transfère de la poudre vers mon saladier, la poudre m'a semblé très bien tamisée.

Le pot en verre contient 150g de henné, normalement pour des cheveux aussi longs que les miens, il en faudrait environ 300g, mais 100g me suffisent amplement.

L'apparence du produit est sobre et évocateur de la poudre de henné, c'est agréable.

Ma recette :

J'ai décidé de mouiller mon henné à une décoction de poudre de bois de campêche, qui donne de très beaux reflets rouges et grenats, avec de la poudre de pierre d'alun.
D'après le site HSA, la poudre d'alun accentuerait le pouvoir colorant du henné, surtout pour les chevelures qui recherchent des tons rougeoyants. C'est mon cas !






Pour cela, j'ai plongé dans de l'eau chaude, une cuillère à soupe de poudre de pierre d'alun, et autant de bois de campêche.
Surprise, cela m'a donné une couleur incroyable, très intense, mais pas rouge : Un violet tirant sur le bordeaux.





De gauche à droite, guimauve, Amla, campêche


Après avoir laissé mon henné deux journées et deux nuits dans le congélateur (la congélation permet encore une fois, d'intensifier les tons rouges), j'ai rajouté une cuillère à soupe de poudre d'Amla, et une autre de guimauve. La poudre de guimauve permet un démêlage tout en douceur.





Pour clore ma recette, j'ai rajouté du sirop d'agave pour contrer l'effet asséchant du henné, et pouvoir bénéficier d'un soin colorant mais également hydratant. Vous pouvez en mettre autant que vous le voulez, de plus, le sirop donne une texture plus onctueuse et lisse à la pâte.

L'application :

Ma texture idéal 
La texture obtenue malgré que le henné ne soit pas certifié BAQ, est très lisse et surtout sans grumeaux. Elle colle parfaitement aux cheveux, on peut ensuite l'étaler à sa guise sans que cette dernière coule de partout dans votre douche. Je suis ravie pour cette application réussie !
Il est fortement conseillé de porter des gants lors de l'application, sous peine de se retrouver avec la peau et les ongles oranges !

Avec l'habitude et malgré la longueur de mes cheveux, je n'ai mis qu'environ 5 minutes pour vider mon saladier. Rien à dire pour la qualité de la pâte.

Je garde ensuite le tout au chaud, sous cellophane et une charlotte. J'ai laissé le mélange environ 4 heures. L'idéal pour de superbes tons rouges serait toute la nuit !

Petite remarque : N'hésitez pas à lier l'application de votre henné à un moment de détente, ou d'une sieste, bref une activité où vous êtes couché(e), car le henné pèse énormément sur notre tête, et les maux de nuques ne tarderont pas à pointer le bout de leur nez, surtout quand on a les cheveux longs.

Le résultat et mon avis :

Le rinçage est la partie la moins agréable, les petits grains mettent un bon quart d'heure avant de partir entièrement.
J'ai effectué un shampoing et un après shampoing, pour être assurée de tout enlever.
J+1 : Les pointes sont très sèches, j'applique matin et soir mon lait rose et abricot pour les ré-hydrater doucement. Le sirop d'agave n'est peut-être pas l'agent le plus hydratant qu'il me faut dans un henné, je vais sans doute me tourner de nouveau vers le yaourt.
En terme de couleur, rien de spectaculaire, mes reflets rouges sont réchauffés subtilement. Les cheveux sont brillants et plus volumineux !
Je suis globalement contente de ce henné, mais il ne détrône pas mon henné du Yemen.


Vous pouvez vous joindre au groupe "henné et compagnie" pour demander des conseils et nous montrer vos splendides chevelures teintes au henné.

J'ai ouvert une page sur Facebook consacrée à mon blog, vous pouvez aimer pour vous tenir informé des prochains articles ! Cliquez ici !

Et vous, avez vous testé un henné Shiraz ?

You Might Also Like

7 commentaires

  1. Je te déclare officiellement sur le podium des chevelures que je préfère parmi les nombreux blogs que je suis. Ils sont magnifiques tant en terme de longueur, texture, épaisseur etc. Qui plus est, j'adore te lire, je trouve tes articles intéressants complets... Alors simplement merci et continues !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour !
      J'ai testé le henné de shiraz auberge, et je n'ai pas été déçu x) Mes cheveux sont vraiment clair presque roux, j'ai des mèches décoloré du coup ces mèches sont rousses ! Mais ça ne me dérange pas, au soleil c flash et à l'ombre la couleur auberge se voit clairement. Satisfaite à 100% ;)

      Supprimer
  2. Wouaw... Merci beaucoup lili pour cette avalanche de compliments... Je suis très émue!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le blog est né il y a peu, j'ai plein d'idées pour la suite j'espere que tu en sauras tout aussi contente :)

      Supprimer
  3. J'ai un châtain clair allant naturellement vers le foncé depuis que j'ai fais quelques henné noir, j'ai fais exactement ça, j'ai fais henné de shiraz mélangé au Rajasthan à celui du yemen et à des fleur d'hibiscus en poudre censé accentué un côté rouge violine. J'ai laissé posé 4h et mes cheveux sont toujours un roux foncé allant légèrement et j'insiste sur le légèment vers le rouge aux pointes mais c'est tout. Pas moyen d'avoir comme toi sur la photo, tu as de la chance. Je n'arrête pas de me foutre tous les hennés rouges inimaginable même de la garance pas moyen d'avoir des reflets rouge, je finis toujours sur le cuivré.

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour,
    J utilise depuis presque un an le henné noir de Shiraz et je voulais savoir si je pouvais mettre le henné rouge intense ou acajou pour avoir des reflets rouges et ceci combien de temps et j ai aussi les cheveux très longs. Donc une boîte ou deux ?
    Merci

    RépondreSupprimer
  5. Bonjour !
    J'adooooore tes cheveux ! *-*

    Je voulais savoir si le henné de shiraz prune, donne des reflets de cette couleur après un long temps de pose ? :3

    RépondreSupprimer