[Bouleversement] Pourquoi j'ai décidé d'arrêter le henné ?

mardi, septembre 20, 2016

La réponse peut déjà être donnée : je n'aime plus mes cheveux

Depuis déjà plusieurs mois voire plus d'un an, mes cheveux c'est un peu "je t'aime, moi non plus".

>> Pourquoi ? 
Mes cheveux au mois d’août 2016
Parce qu'ils sont secs, ils font énormément de nœuds, ils ont une fâcheuse tendance à être déshydratés, je n'aime plus tant que ça ma couleur, ils n'ont aucune forme agréable à regarder. J'en suis arrivée à un stade où même ma longueur ne me fait plus rêver

Alors oui, j'ai tenté plusieurs masques et recettes pour combler mes soucis, mais sans succès. Mes cheveux ne semblent plus réagir à aucun masque, aucun soin. Et je pense avoir découvert le coupable. >> Le henné !

Je fais des hennés naturels depuis plus de trois ans, mes cheveux sont donc très très gainés

Alors, à la base, c'est une bonne chose ! Car la barrière du henné est une excellente protection contre les agressions extérieures. C'est pour cela que vos cheveux deviennent plus lisses, plus doux, plus épais.

Oui mais, je pense qu'à force d'en abuser, cette barrière protectrice devient une véritable prison dorée

Je vais vous expliquer ma perception des choses : pour moi, mes cheveux sont en réelle détresse. En dessous, ma fibre est assoiffée, déshydratée, en manque cruel de soin. Mais, la barrière du henné empêche tout soin de pénétrer dans le cheveu ( Vouuuuus, ne passerezzzz, paaaas ! En gros ).

L'huile rend mes cheveux poisseux (eh oui car elle ne traverse pas le henné), et les agents hydratants font à peine effet quelques jours et encore ... 

A force d'avoir des nœuds et des nœuds, je perdais patience, il m'arrivait de tirer sur un nœud par agacement profond, chose qu'il ne faut surtout pas faire ... il fallait que ça cesse. 

>> Et justement, un événement me donna en quelque sorte, le signal d'alarme

Mes cheveux étaient électriques avec le changement de température, et il me restait un pot de crème fraîche au frigo, que je ne comptais pas utiliser en cuisine. 

Alors, je l'ai utilisé sur mes cheveux en masque, sous cellophane, plusieurs heures, vaquant à mes occupations. 

Je rince, le soin semble avoir fait effet car mes cheveux sont très faciles à démêler, ils ont plutôt bonne mine au niveau des pointes, j'étais contente.

Puis là j'ouvre un peu mes nasaux et je remarque une odeur très désagréable ... Une odeur de vomie.
Je sens mes cheveux et je constate que l'odeur vient de là, je me suis dit que c'était peut être normal car la crème fraîche n'était plus propre à la consommation.

Mais le cauchemar a continué toute la semaine suivante, je lavais mes cheveux tous les jours, avec plusieurs produits dans l'espoir que l'odeur parte, en vain. L'odeur avait même imprégné mon précieux peigne en corne ! Ça ne partait pas ! 

Pour moi, la barrière du henné empêchait tout simplement l'odeur de partir, j'avais l'impression que mes cheveux étaient en train littéralement de pourrir, (oui je sais c'est glamour, mais c'était mon ressenti).

Pour moi ça été la goutte d'eau de trop. J'ai décidé de virer mon henné de ma pauvre chevelure puante (haha !).

>> Alors, la solution la plus radicale bien sur, est de couper. Mais il en est hors de question. Je ne laisse pas pousser mes cheveux depuis tant d'années pour que cela se termine de cette façon. Bien sur, je coupe régulièrement mes pointes afin d'éliminer vraiment petit à petit mes cheveux, mais je ne fais pas de grosse coupe.
J'ai donc décidé de m'aventurer dans le "décapage" naturel. Je me suis rendu en boutique pour coiffeur professionnel dans l'espoir de trouver le produit miracle qui pourrait enlever le henné, mais comme vous le savez, ça n'existe pas !

J'ai cependant déniché un produit que l'on m'a pourtant déconseillé, le gommage capillaire de chez Mulato. Une marque "naturelle" (elle a ses petits défauts) de salon de coiffure.


Mon aventure a commencé depuis peu, depuis cette semaine en faite. Pour le moment, je n'ai fais qu'un masque de ce produit. Mais vous allez voir, c'est déjà un grand pas !

En effet, j'ai utilisé un peu près la moitié du pot du gommage capillaire pour une application, il suffit d'appliquer mèche par mèche le produit en insistant sur la fibre. Les petits grains de noyaux d'abricots présents pour gommer ne sont pas du tout agressifs. J'ai laissé posé 20 minutes au chaud. L'odeur est subtile et pas désagréable et la texture plutôt facile à étaler.

>> Le premier bilan est le suivant : l'eau de rinçage est orange, ce qui signifie que le produit a réussi à enlever un peu de henné, mes cheveux sont beaucoup plus ondulés et plus légers, mais surtout, l'odeur de vomi n'est plus qu'un souvenir... ENFIN !

Alors je dirais que c'est un produit miracle pour un résultat pas miraculeux non plus, il fait son job dans la mesure de ce que le naturel peut offrir ! De plus, je suis brune et mon henné est rouge, le résultat n'est pas hyper flagrant, mais l'eau de rinçage orange suffit à parler d'elle même. 

Pour un produit qu'on m'a déconseillé, je suis contente sincèrement, il a fait du très bon travail

Texture crémeuse et grains de noyaux d'abricots
>> Voici mon programme pour la suite, je reviendrais vous faire le bilan de mon aventure " Au revoir henné", dans un second article. 

>> Des masques au lait de coco et à l'argile blanche 

>> Une application de "Colour B4", que j'ai déjà utilisé et qui n'abîme pas trop les cheveux (mais c'est chimique) 

>> Une seconde application du gommage capillaire de chez Mulato

>> Ne pas abuser des soins en tout genre afin de ne pas retomber dans le piège de surcharger la fibre. 

>> Stimuler ma pousse

>> Une fois ce chemin parcouru, je tente une coloration par oxydation. Oui, je ne veux plus retomber dans ce cercle vicieux ... Moi aussi je veux une couleur uniforme :) 

Cependant, je ne veux pas transmettre à travers cette article que le henné est mauvais !

 Loin de là, il reste le soin le plus efficace et le plus complet tout en étant colorant. Mon erreur a été d'en abuser, et de l'utiliser trop souvent pur. De plus, certaines utilisatrices du henné sont heureuses de constater un lissage progressif de leur cheveux, pour moi ce n'est pas le cas tout simplement !

Je pense que cette mésaventure est également arriver à une autre blogueuse, Tinuviel, qui avait finit par avoir le courage de couper pour se débarrasser de son henné, tout comme moi, elle n'aimait plus ses cheveux devenus trop lisses... Au final je me retrouve dans son histoire. Ils sont trop lisses, trop "trop". La porosité et la nature du cheveu change complètement au fil des applications ...

J'espère que cette article moins doux que ce que vous avez l'habitude de lire sur le blog vous aura tout de même été agréable.

Avez-vous déjà eu des mésaventures avec le henné ? Avez-vous eventuellement des conseils à me transmettre ? Je me ferrai une joie d'échanger avec vous ! 

You Might Also Like

18 commentaires

  1. Coucou :)
    Je comprends ce que tu veux dire, puisque l'année passée, en novembre 2015, j'avais coupé mes cheveux à cause du henné : j'en faisais un par semaine, des fois même deux, pendant des mois et des mois. Au début, cheveux magnifiques, tout ça, puis après... trop de gainage tue le gainage. Pour ma part je n'ai pas voulu repartir avec du chimique ou du "pseudo naturel " ( c'est pas péjoratif hein, j'ai pas de meilleur terme :) ), Mulato c'est pas top top en analysant les compositions je trouve, du coup j'ai pris mon petit courage dans mes petites mains, et j'ai coupé ! :D
    Je comprends que tu ne veuilles pas couper, j'espère que ça ne va pas trop t'abîmer les cheveux tout ça :)
    Bon courage en tout cas !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou :)

      Merci pour ton gentil retour Malie ! Tu as eu du courage de couper, moi je n'y arrive pas.. Je crois que quand on possède une longueur comme la mienne, c'est plus difficile de sauter le pas :/

      Je crois que mes cheveux sont assez fort pour surmonter ce qui les attends, en tout cas je vous donnerai mes impressions d'ici un mois ou deux, peut être plus :)

      A bientôt !

      Supprimer
    2. Si ça peut te rassurer, sacrifier ma longueur qui était aux omoplates a été assez dure, même si ce n'est pas aussi long que toi c'est sûr :)
      Quand j'étais plus jeune, j'ai sauté le pas : de mi dos à coupe garçonne, du jour au lendemain. Donc je comprends ce que tu traverses :)
      Si tes cheveux sont assez forts, c'est le principal ! J'espère que tu t'en sortiras :)

      Supprimer
  2. J'ai également été "victime" de cette saturation de hénné lorsque j'en abusais, du genre une application par mois, au début c'était génial et Apres mes cheveux se sont asséchés à long terme des racines aux pointes et commençais à fourcher à répétition... Comme j'avais les longueurs décolorées je me suis décider à passer d'un mi-dos à épaules...
    En tout cas ca m'a appris la vie: trop de hénné tue le hénné et méme si c'est naturel il faut rester vigilant avec tout >.<

    Des bisouilles,
    Phylact'hair

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une application par semaine*
      Je suis fatiguée moi xD

      Supprimer
    2. Coucou :)

      Merci pour ton retour, je suis rassurée de voir que je ne suis pas la seule à constater cela des années après ... !

      Supprimer
  3. eh oui, on peut faire une occlusion avec du bio...
    maintenant, avec une colo chimique, on n' est obligé que de refaire les racines; ainsi, une même zone du cheveu n' y passe que deux fois ( il est difficile de ne pas déborder que quelques millimètres...)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Chamane,

      Merci pour votre retour, avez-vous des conseils à me donner ?

      Et j'ai eu du mal à comprendre votre message avec la colo chimique aussi ..

      Supprimer
    2. je publie une réponse un peu plus complète sur mon blog ce soir, en partant de votre déboire

      Supprimer
  4. coucou ma belle!! oh mais quelle aventure!! j'espére que tu arriveras à enlever le hénné qu'il te reste car ta longueur est vraiment superbe!! et puis une fois la barrière enlevée, tu pourras faire les soins hydratant nécessaire pour les booster!
    moi c'est les poudres qui ne m'ont plus convenues cette année, ca finissait de m'assécher les cheveux, j'ai contrecarré tout ça à grand renfort de masque Propolia et la ca va mieux!
    gros bizz ma jolie <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou toi :3

      Eh oui, je crois que je me suis plongée dans une sacrée spirale infernale ... Comme quoi ça nous apprendra à avoir la main plus légère :)

      Supprimer
  5. J'espère que mon commentaire t'aideras, car, je suis passée par la même phase que toi et, le pire, c'est que je suis coiffeuse, donc, je parle (vraiment) en connaissance de cause.

    Que s'est-il passé ? Et bien, j'ai découvert le monde des cheveux au naturel il y'a plusieurs années déjà. J'avais à l'époque des cheveux teints chimiquement. J'ai choisi la solution radicale : tout couper, pour ne faire, que du bio. J'ai atteint une magnifique longueur avec une épaisseur de folie, des cheveux ultra brillants, c'était fou (et tout ça, avec des applications très régulière, du genre, 1 henné par semaine). Mais, quelle frustration de ne pas pouvoir changer de couleur... Je ne pensais plus qu'à ça.

    Comme toi, je suis passée par le colour B4, les soins à base de crème de coco, d'argile, etc. Sincèrement... Tu vas légèrement éclaircir, mais, tu n'obtiendras rien de plus. C'est cruel, je sais, mais il n'y a aucune solution. MAIS ! Je tiens à terminer ce texte sur une notre positive en te parlant de mon expérience et peut être, te faire changer d'avis sur tes cheveux :

    Quand j'ai vu que les diverses solutions pour faire dégorger mon henné ne fonctionnaient plus, j'ai choisi à nouveau, une solution radicale : j'ai tout coupé, pour la 2ème fois de ma vie. Et puis... j'ai recommencé les colorations d'oxydation, car, c'était aussi plus "dans l'esprit" de mon école de coiffure. Et bien... en l'espace de 2 applications, mes cheveux ne ressemblaient en rien à ce que j'avais avant niveau texture. C'est très déprimant, on se dit "mais pourquoi j'ai fait ça !". Crois moi (vraiment), je ne connais pas une seule cliente qui a de beaux cheveux tout en se les teignant chimiquement. C'est une réalité qu'il faut prendre en considération, et j'en ai moi même fait les frais en repassant au chimique : La cuticule du cheveux ayant été ouverte, ils reflètent beaucoup moins la lumière, c'est beau au début mais sur le long terme, c'est très différent et les dégâts arrivent très vite. J'ai vraiment regretté ma chevelure et aujourd'hui, j'ai dû à nouveau, tout recouper. C'est triste quand même ?

    Je pense que ta chevelure, ta manière d'en prendre soin, reflète une partie de ton identité et rends unique. Je ressens surtout (et c'est pas du tout un jugement bien sur), que tu essayes de te convaincre que le henné ne te va plus, mais surtout, par lassitude et envie de changement. Ça peut être une bonne chose de s'éloigner du henné pendant un peu de temps, mais, par rapport à ce que je constate dans mon quotidien professionnellement, je peux te dire que... tes cheveux se portent probablement très bien malgré les noeuds, etc :) Peut-être devrais-tu tenter d'autres produits ?

    Concernant l'odeur par rapport à la crème, si le henné fait barrière, il n'y a aucune raison pour que celle ci est pénétrée la barrière du henné :) (surtout si tu penses que les soins ne pénètrent plus tes cheveux, pourquoi la crème aurait fonctionné ?).

    Ne doute pas de toi et si tu décides de franchir le pas du chimique, juste un tout petit peu alors :) (mais je suis persuadée qu'à ce moment là, tu te poseras encore d'autres questions et tu finiras peut-être par regretter ton henné que tu as si souvent adulé, la preuve au fil des pages sur ce blog :) )

    Bonne soirée à toi :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ton témoignage positif de coiffeuse ! En général les coiffeurs "classiques" déconseillent le henné. Perso j'ai déjà fait des colos chimiques (1 à 2 fois par an) et j'avais quand même des longs cheveux MAIS emmelés, plat (j'ai les cheveux lisses) et moyennement épais.. Mais depuis que je suis passée au shampoings naturels, ma chevelure se démèle direct, sont épais bref superbes ! Et j'ai fait du henné noir et un roux foncé (juste après du chimique, on peut s'il est pur et donc ne contient pas de picramate sodium sinon pb) et pas de problème car j'ajoute des agents hydratents (yaourt vegetal etc).
      Le henné oui pour celles qui veulent des cheveux épais, gainés, en bonne santé (mais pas + d'1 par mois et encore). Le chimique je suis moins pour à par si vous voulais beaucoup éclaircir genre de noir à blond (mais cela n'empëche pas d'utiliser de l'oxydant vegan) mais ça demande + d'entretient et moins d'épaisseur de cheveux...
      PS: pour les cheveux bouclés le henné de Damask est fait pour vous ;)

      Supprimer
    2. Pardon pour toutes les fautes

      Supprimer
  6. Bonjour.
    Avec ou sans coloration au hénné, tout ce qui est crème fraiche, yaourt etc...doit OBLIGATOIREMENT se faire avant le shampoing et pas juste un rinçage à l'eau. Si on ne fait pas de shampoing derrière cela moisit sur le crâne et les cheveux. C'est cette odeur qui s'apparente à une odeur de vomi qui est le résultat de moisissure de produits laitiers.
    Si tu n'avais pas fait de shampoing après ton soin ou mal nettoyer par exemple, le problème vient de là!
    Ton hénné n'est sûrement pour rien dans l'histoire de l'odeur.

    Je ne peux rien affirmer sur l'occlusion du hénné, ca je n'en sais rien. J'ai du hénné depuis de nombreuses années et j'ai des périodes où ils sont secs etc...mais en principe c'est quand mes soins ne sont pas adaptés.

    RépondreSupprimer
  7. Bonsoir,

    J'ai vu ton article sur le groupe Henné indi's.
    Ce que je ressens dans ton article c'est une sorte de désespoir ne ne plus rien pouvoir faire pour soigner tes cheveux, et de la peine d'abandonner un produit qui avait été miraculeux, un certain temps...
    Ce n'est pas grave, ta chevelure est déjà suffisamment magnifique !!! Tu as peut-être besoin de passer à autre chose, prendre soin d'une autre manière. Une idée c'est peut-être aussi d'apporter du soin... par l'alimentation.

    Je suis complètement d'accord avec le commentaire précédent pour l'odeur laissée par la crème, pareil avec la crème de coco d'ailleurs, ça me l'a fait sans que mes cheveux soient "saturés". Même avec un shampoing il y a une sorte d'odeur qui reste surtout quand on est sensible aux odeurs (quand j'ai fait ces masques, je n'avais fait qu'un henné neutre, donc pas saturée).

    Par ailleurs, peut-être que tes cheveux sont comme dans une prison dorée, oui je comprends bien cette image, alors peut-être qu'une solution est de les laisser respirer tout simplement. Le henné s'en va avec les shampoings, tu peux aussi faire les masques coco-argile pour accélérer, mais ça ne veut pas dire arrêter tous les masques, au fur et à mesure ils vont recommencer à prendre les soins... Moi ça me fait plutôt penser à une purge de printemps, ou ce moment où ton corps a besoin de jeûner un coup pour éliminer et s'occuper de l'essentiel.

    Bon courage pour passer ce cap !!!

    RépondreSupprimer
  8. Bonjour.
    Quel dommage effectivement de couper si la longueur vous conviens.
    Pour le moment je n'ai aucun souci avec le henné. Si ce n'ai que je n'arrive pas à la couleur que je voudrais. Normale...
    Je fais du henné dois 2 ans. Mais un tous les deux trois mois. Et je n'irais pas au-delà de un par mois. Je met bcp de miel dedant (en poudre) et autre hydratant choses que j'oubliais au début et mes cheveux me l'avais vite fais comprendre.
    De tps en tps je me fais un masque de "decorgement" argile lait de coco.
    En lisant votre mésaventure cela me réconforte dans ce que je fais.
    Les souci capillaire j'ai eu ma doses. Mes cheveux ce sont mit à éclater comme du pop corn le simple fais de passer une brossé me fesais mal jus'à la plan de des pieds. La faute au chimique. Deux an d'entretien de couleur rouge chez le coiffeur et encore pas aussi souvent qu'il l'aurais fallu pour les racine.
    Le mulato je ne connais ait que les "reauseur"de couleur et pas de "dégorgement". Je me note ce petit produit dans un coin. Ne sais t on jamais cela pourrais servir. Ou bien dégorger une fois pas an avec...
    Merci pour votre témoignage et partage.

    RépondreSupprimer